À quoi sert un agenda des prochaines semaines/mois/saisons?

... ou pourquoi vous fier à des outils compilés par des centres de veille, comme un agenda d'événements, alors que vous recevez déjà tout? Car rien ne vous échappe, pensez-vous, grâce à votre propre veille? Cette situation n'est pas une solution mais... un problème, en matière de planification, autant pour les relationnistes que les médias.


CES QUESTIONS SE POSENT:

1) pourquoi chercher et colliger des événements
qui figurent déjà dans une base de données accessible?

2) Se servir d'un agenda qui compile et centralise les infos n'est pas tant
pour découvrir de nouveaux événements que de pouvoir
accéder à un tout concentré, dans un graphisme uniformisé,
mis à jour par des personnes dont c'est le métier

3) et: oui, découvrir des événements inconnus,
souvent bien avant tout le monde.

4) Le fait qu'un milieu (Environnement, Santé, Éducation...) se solidarise autour d'un seul outil sérieux permet aux journalistes et communicateurs d'éviter la surcommunication et intensifie la cohésion.


UN BON AGENDA D'ÉVÉNEMENTS DOIT

Permettre de comprendre les interactions
de ces événements dans le futur

Servir d'outil de concertation:
éviter le chevauchement d'événements de même cible

Faciliter le choix d'une date appropriée pour tenir une activité...
ou le contraire: percevoir un maillage possible avec des événements prévus

Important: l'agenda utilisé doit toutefois être
indépendant des sources et non promotionnel

En 1992, avec quelques journalistes et j'ai décidé de créer cet agenda:
L'Événementiel - http://www.evenementiel.qc.ca/contenu


 jumelles


Alain Théroux
Voir mon  profil sur LinkedIn


19 décembre 2014